L'usine de dépollution de Ginestous-Garonne

Référence de l’économie circulaire, en valorisant ses ressources et en réduisant son empreinte environnementale, Ginestous-Garonne est la principale usine de traitement et de valorisation des eaux usées de la Métropole. Elle traite les eaux usées de 76 % des habitants, soit 160 000 m3/jour, acheminés par plus de 1000 km de réseaux.

 

La transition énergétique au cœur des enjeux

Ginestous-Garonne fait aujourd’hui l’objet d’un vaste chantier de rénovation. Ce projet est au cœur des préoccupations de Toulouse Métropole dans sa lutte contre les dérèglements climatiques et dans la mise en œuvre de solutions de transition énergétique.

De plus, le projet de rénovation vise à diminuer les coûts d'exploitation de la station tout en maintenant son niveau de performance dans le traitement de l'eau (traitement de la pollution en azote) et la qualité de son rejet dans la Garonne.

Ginestous-Garonne, une usine qui tend vers le « zéro nuisance » pour améliorer la qualité de vie des riverains

Depuis 1954, la station d’épuration de Ginestous-Garonne, implantée à proximité des quartiers Minimes, Sept-Deniers, Barrière de Paris, Ginestous et Ponts-Jumeaux, ne cesse de s’agrandir pour suivre la croissance de la population de la Métropole. Malgré les améliorations déjà apportées depuis des années sur le volet odeurs, des optimisations étaient à prévoir. C’est pourquoi, dans l’objectif d’améliorer la qualité de vie des riverains, Eau de Toulouse Métropole a lancé en septembre 2020 un Programme Zéro Odeurs, qui s’est étendu jusqu’en 2022. Ce plan de modernisation de l’usine de dépollution des eaux usées de Ginestous-Garonne s’est traduit par l’optimisation des procédés, l’installation de capteurs connectés, le confinement d'ouvrages émissifs et une solution de modélisation et de surveillance des émissions olfactives en temps réel.

Pour aller plus loin dans sa démarche de réduction des nuisances, Eau de Toulouse Métropole a constitué un jury de nez. Ces riverains bénévoles ont été formés à la reconnaissance des odeurs, afin de pouvoir identifier leurs sources et mesurer leurs intensités. Ils peuvent ainsi les déclarer en temps réel sur une application mobile, permettant aux agents du service de l’assainissement d’ajuster les interventions sur les ouvrages.

Utiliser les eaux usées pour produire de l’énergie

La méthanisation de la station d'épuration de Ginestous-Garonne consiste à transformer les boues issues de l'épuration des eaux usées en biogaz.

La méthanisation fait partie de la famille des énergies renouvelables appelée « biomasse ».  Les eaux usées épurées et purifiées génèrent des boues, qui vont être chauffées dans des digesteurs en vue de dégrader la matière organique et de produire du biogaz. Celui-ci est ensuite purifié pour obtenir du biométhane qui, après injection, va alimenter le réseau de distribution de gaz : véhicules du service, bus biogaz Tisséo, gazinières et chauffage dans les logements.
 

Ainsi, la méthanisation présente 2 avantages majeurs :

  • Produire une énergie verte (le biométhane), représentant 50 millions de KW/an, l'équivalent de la consommation de 11 000 habitants ;
  • Réduire considérablement les odeurs puisque la méthanisation divise par deux la quantité de boues à éliminer, qui passeront de 15 000 tonnes à 7 000 tonnes/an.

Utiliser les eaux usées traitées pour arroser les espaces verts

Plus de 120 000 m3/an d’eaux usées traitées (REUT) seront réutilisées pour l’arrosage des espaces verts de Ginestous-Garonne ainsi que du Golf de Garonne.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette usine de traitement et de valorisation des eaux usées, vous pouvez participer à des circuits de visite.